Témoignages 90

Nous avons affiché les capsules SOS-INFO au babillard de la Maison d'hébergement. Plusieurs femmes les ont lues et ont demandé à en avoir des copies. Elles trouvent que les capsules sont claires et pertinentes, car elles reconnaissent les expériences qu'elles ont vécues. -Intervenante en Maison d'hébergement pour femmes victimes de violence conjugale
Grâce à la campagne «C'est pas violent» j'ai pu sensibiliser les élèves à la violence subtile qu'on retrouve dans la violence conjugale, qui est souvent banalisée et ignorée. Les jeunes ont beaucoup aimé un premier atelier en classe qui portait sur «une faim de loup» et j'ai ensuite organisé des rencontres thématiques sur l'heure du dîner pour les quatre autres vignettes.
Ça faisait trois ans que je travaillais avec une famille dont l'enfant avait de graves troubles de comportement. Rien ne fonctionnait. Mes méthodes habituelles ne collaient pas. La mère était découragée et me semblait de plus en plus déprimée. Lors d'une visite où le père n'était pas présent, j'ai remarqué que la mère semblait craindre la réaction du père si l'enfant ne s'améliorait pas. Je l'ai questionnée à ce sujet et d'après ses réponses, j'ai réalisé qu'elle était victime de violence conjugale. J'étais mal à l'aise parce que je ne savais pas exactement comment intervenir dans cette situation délicate. J'ai appelé SOS et on m'a offert du soutien à l'intervention et des outils à partager avec mon équipe.
Je suis une travailleuse sociale et je garde toujours les SOS-INFO dans mon bureau, car ils expliquent bien ce qu'est la violence conjugale. Étant donné que je ne suis pas spécialisée sur le sujet, ces documents me permettent une formation continue sur la problématique, mais aussi de pouvoir mieux l'évaluer ou l'expliquer avec les personnes que je rencontre.
Contactez une intervenante

Comment effacer les traces de son passage sur le site de SOS ?

Lorsque vous naviguez sur Internet sur un ordinateur, sur une tablette ou sur un cellulaire, vos activités sont enregistrées automatiquement par le navigateur que vous utilisez (explorer, safari, firefox, chrome, etc.). Malheureusement, cela signifie que votre partenaire pourrait retracer tous les sites que vous avez visités en consultant votre historique de navigation. Il est possible d’effacer les traces de votre passage sur notre site. Nous vous conseillons de consulter cette page pour savoir comment faire. 

Dans certaines situations, il pourrait être préférable de consulter notre site à partir d'un appareil auquel votre partenaire n'a pas accès : l'ordinateur le téléphone d'une amie, au bureau, à la bibliothèque, etc. Votre sécurité est importante.